Le Chaos – Etude

Tous les ans, la société « Standish Group » publie un rapport sur les projets informatiques pour tenter d'identifier les raisons de leurs échecs.

Chiffres de 2009 :
32% des projets étudiés ont été une réussite,
44% des projets ont été achevés,
et 24% des projets ont été annulés.

Projet réussi : arrivé à terme dans les temps et en respectant le budget, avec toutes les caractéristiques et fonctions définies au départ.

Projet achevé : terminé mais avec un dépassement de délai et/ou de budget, avec des modifications dans les caractéristiques et les fonctions définies initialement.

Projet abandonné : arrêté en cours de réalisation.

Quelques chiffres historiques :
Années 2000 2002 2004
Réussis 28% 34% 29%
Achevés 49% 51% 53%
Abandonnés 23% 15% 18%


Les années passent et nous prouvent que nous n'avons pas trouvé la solution. Le saint Graal de l'informaticien.

Les trois principaux facteurs de réussite sont :
- l'implication des utlisateurs,
- l'appui de la DG,
- et des exigences claires.

"Informatique : Alliance d'une science inexacte et d'une activité humaine faillible." Luc Fayard

Penser différemment le développement – Livre – Laurent Bloch

Je vous conseille la lecture du livre de Laurent Bloch « La pensée aux prises avec l'informatique » où il nous explique quels sont les obtacles et les erreurs d'organisation que nous faisons quand nous réalisons un logiciel.

Présentation de l'éditeur :
Pourquoi réussit-on mieux à faire fonctionner des jeux électroniques que des logiciels de gestion comptables alors que la programmation des jeux est autrement plus difficile que celle des applications de gestion ?
Spécialiste de l’informatisation des grandes organisations, l’auteur avance ici quelques hypothèses pour expliquer les disparités que l’on peut observer dans l’application de l’informatique à la gestion des tâches et à l’organisation du travail. La thèse qui est au centre de ce livre très critique est la suivante : la programmation n’est pas comparable à de la production. Bien au contraire, elle relève d’un processus complexe de création.

« La programmation n'est pas industrialisable, elle est vouée à rester un artisanat. » Laurent Bloch
La pensée aux prises avec l'informatique de Laurent Bloch Ed. Vuibert

Blog de l'auteur : Laurent Bloch
Une erreur est survenue dans ce gadget