Quel est votre niveau de maturité dans la gestion de vos fournisseurs ?

Pour mesurer votre niveau de maturité, il existe un référentiel « eSCM » (eSourcing Capability Model) développé par l'université de Carnegie Mellon (Pennsylvanie). Cette université est également auteure du référentiel CMMI (Capability Maturation Model Integration).

Ce référentiel a été développé pour améliorer les relations entre les clients et les fournisseurs dans un contexte informatique. Il est composé de deux volets : la partie "client" (eSCM-CL : Client Organizations) et la partie "fournisseur" (eSCM-SP : Service Provider). Ces deux volets sont complémentaires et cohérents.

En plus de définir les bonnes pratiques dans la gestion la relation Client-Fournisseur, il permet d'évaluer l'aptitude d'une orgnisation dans la gestion de cette relation selon 5 niveaux.

Niveau 5 : Maintenir l'excellence,
Niveau 4 : Accroitre proactivement la valeur,
Niveau 3 : Gérer la performance de sourcing,
Niveau 2 : Gérer le sourcing de façon cohérente,
Niveau 1 : Gérer empiriquement le sourcing.

Si vous n'avez engagé aucune réflexion sur la bonne gestion de la relation Client-Fournisseur, vous êtes au minimum c'est-à-dire au niveau 1.

eSCM-CL extrait


Pour vous aider à vous auto-évaluer, j'ai réalisé un tableau Excel reprenant 17 domaines (neuf domaines de pratiques permanentes et huit domaines liés au cycle de vie d'un projet de sourcing) et les 95 pratiques associées sur le volet CL. (Je n'ai pas abordé l'autre volet concernant les fournisseurs).

eSCM exemple de Graphe SI

Si vous souhaitez obtenir ce fichier de diagnostique pour vous auto-évaluer, vous pouvez me contacter en utilisant le lien en-dessous de mon profil « Me contacter » en précisant l'objet de votre demande. Ce fichier ne remplace en rien un audit réalisé par un expert du référentiel mais il peut vous donner une idée de votre niveau d'aptitude à maitriser les relations à vos fournisseurs.

Exemple de resultalt eSCM SI

Ps : ce fichier vous sera délivré contre une modeste obole dont le montant est laissé à votre appréciation. 

5 minutes pour comprendre comment respecter les délais avec la "Chaine Critique" - TOC


Vidéo de présentation de la Chaine Critique par Philip Marris (MarrisConsulting)

La durée des projets en moyen baissée de 39%



"Les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu'elles concernent l'avenir." Pierre Dac

Trouvez la raison et vous aurez la solution !

Il y a quelques temps lors d’un comité de direction, nous discutions d’une fonction de l’entreprise qui ne répondait plus à nos objectifs. L’idée de base était de dire qu’il fallait changer de logiciel pour gagner en efficacité. 

Après réflexion, je pense que nous avons brûlé des étapes dans notre prise de décision. Nous sommes passés d’un problème constaté à une décision de changer d’outil sans se poser les bonnes questions.

Le fait de changer d’outil peut ne pas répondre à notre problème. 

Quelle est la cause de ce manque d’efficacité ? (organisation, procédure, formation, informatique,…) Si l’outil n’est pas la cause de ce problème alors le fait de le changer ne répondra pas à nos attentes avec le risque de dégrader encore plus la situation actuelle.

Un logiciel reste un outil pour nous accompagner et nous aider à réaliser une tâche. Nous confondons souvent les moyens avec les solutions. Les moyens peuvent répondre en partie à des problèmes mais sur la base d’une solution adéquate. Il faut d’abord trouver une solution au problème et après trouver les moyens à mettre en œuvre.

Etapes de résolution : 
- Définir le problème (qui, quoi, où, quand, comment, combien et pourquoi : QQOQCCQ) 
- Préciser les enjeux, 
- Identifier les contraintes.


SI Resolution de problèmes


Outil d’aide à la résolution : Le Diagramme d’Ishikawa (ou arrêtes de poisson) recense les causes aboutissant à un effet. Son analyse permet une aide à la décision pour corriger un dysfonctionnement.

« Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Parallèle entre gestion de projet et le référentiel ITIL


Faire un parallèle entre ces deux systèmes n’est certainement pas académique mais il répond à certaines interrogations et incompréhensions. Le référentiel ITIL est souvent perçu par les équipes des études ou du développement comme "générateur" de bonnes pratiques pour les équipes de production.

Dans ce schéma, vous verrez que la gestion de projet intervient dans les processus du référentiel ITIL pour la réalisation de nouveaux services et pour apporter de la valeur aux métiers. ITIL est un référentiel des meilleures pratiques pour le domaine de l’informatique et il préconise bien évidement d’utiliser une "méthode projet" pour réaliser de nouveaux services. La gestion de projet quant à elle, peut être utilisée dans l’informatique mais aussi dans bien d’autres domaines pour réaliser un produit ou un service.

SI ITIL et Gestion de projets



“Une petite impatience ruine un grand projet.” Confucius
Une erreur est survenue dans ce gadget